Fort de son expérience d’association du médico-social auprès des personnes en situation de handicap et des personnes âgées en perte d’autonomie, le GIHP Aquitaine répond en 2015 à l’Appel à Projets de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie relatif à l’Économie Circulaire des Aides Techniques à destination des personnes âgées en perte d’autonomie et celles en situation de handicap en Gironde.


Suite à cet Appel à Projets, le GIHP Aquitaine amorce une étude exploratoire relative à la réalisation d’un modèle novateur de collecte, reconditionnement et remise en circulation des aides techniques. La RECYCLOTHEQUE® a ainsi vu le jour, un service de collecte, réemploi des aides techniques et accompagnement en ergothérapie. D’autres départements ont sollicité le GIHP Aquitaine afin d’être accompagnés quant à la faisabilité d’un tel dispositif au sein de leurs territoires.

 

De ce fait, l’ADEME et la Région Nouvelle-Aquitaine ont missionné le GIHP Aquitaine pour mettre en place un Observatoire de la filière de l’Économie Circulaire des Aides Techniques à l’échelle de la Région Nouvelle-Aquitaine, dont la mission est de recenser les dynamiques d’Économie Circulaire des Aides Techniques en Nouvelle-Aquitaine et conseiller les territoires intéressés à travers son expertise de la filière.

 

Depuis maintenant plusieurs mois, la Région Nouvelle-Aquitaine, l’ADEME et le GIHP Aquitaine s’interrogent sur la redéfinition du statut de l’Observatoire dont le champ de mission s’est élargi au fil du temps et des échanges avec de nouveaux acteurs, d’une part, intéressés par la filière des aides techniques, et plus largement, soucieux des enjeux liés à la Transition Écologique et l’Autonomie.

 

L’Observatoire de l’Économie Circulaire des Aides Techniques va devenir le réseau TÉANA, réseau relatif aux acteurs de la Transition Écologique pour l’Autonomie en Nouvelle-Aquitaine ayant pour vocation de fédérer les acteurs issus du domaine de l’Économie Circulaire, ceux de l’Économie Sociale Solidaire, du sanitaire, du médico-social et d’autres acteurs intéressés par cette thématique.


Le réseau poursuivra son rôle d’observateur des dispositifs de réemploi des aides techniques, d’accompagnateur des porteurs de projets des dispositifs de réemploi des aides techniques, de promoteur de la filière des aides techniques. Le réseau endossera également le rôle de fédérateur des acteurs et partenaires de la filière et plus largement il constituera un lieu de rencontre entre acteurs de l’Économie Circulaire/ESS et ceux du Médico-social/Sanitaire afin de travailler ensemble sur la thématique des aides techniques mais plus largement sur l’intégration de la dimension Transition Écologique aux questions liées à l’Autonomie. D’où ce choix de nom pour le réseau TÉANA, réseau pour la Transition Écologique pour l’Autonomie en Nouvelle-Aquitaine.


En effet, il constituera un lieu de rencontre entre acteurs de l’Économie Circulaire/ESS et ceux du Médico-social/Sanitaire, afin de travailler ensemble certes sur la thématique des aides techniques mais plus largement sur l’intégration de la dimension Transition Écologique aux questions liées à l’Autonomie. D’où ce choix de nom pour le réseau TÉANA, réseau pour la Transition Écologique pour l’Autonomie en Nouvelle-Aquitaine.